Free The Soil

Free the Soil est un appel à passer à l’action contre l’impact destructeur de l’agriculture industrielle.

Cette campagne internationale vise à mettre au grand jour les impacts dévastateurs de l’agriculture industrielle sur les humains et les écosystèmes et son rôle majeur dans les changements climatiques.

Free the soil organise une action de désobéissance civile de masse contre l’entreprise YARA, leader dans la production d’engrais chimiques au niveau mondial. Un CAMP aura lieu du 19 au 25 septembre 2019 à Brunsbüttel près de Hambourg pour se former aux enjeux que soulève l’agrochimie, et passer à l’ACTION !

Pour une justice climatique, sortons de l’agriculture industrielle !

L’agriculture industrielle est une source majeure de gaz à effet de serre, responsable de 44 à 57 % des émissions mondiales. C’est le fait des changements d’utilisation des sols, d’un fonctionnement profondément dépendant de l’extractivisme fossile (pour la production d’engrais notamment) et de l’épandage d’engrais azotés. La production et l’utilisation des engrais de synthèse représentent ainsi à eux seuls 10% des émissions de gaz à effet de serre.

Ce système s’inscrit dans un schéma colonial, où de plus en plus de terres sont soustraites aux paysan.ne.s pour mettre en place des monocultures chimisées. La plupart de ces cultures sont utilisées pour la fabrication de biocarburant, d’aliments transformés, ou pour l’industrie de la viande ; sans égard pour les écosystèmes locaux ou la souveraineté alimentaire locale. De quoi contribuer amplement au chaos climatique et social.

Pour plus d’information sur l’agriculture industrielle et le chaos climatique, super livret à télécharger écrit par The Climate Collective.

YARA et sa production d’engrais chimiques sont responsables du chaos climatique !

YARA, détenue en partie par l’Etat de Norvège, domine le marché mondial de la production d’engrais et est ainsi le premier acheteur de gaz fossile en Europe. Sa production est vendue sur les 6 continents, dans 150 pays. En 2018 son chiffre d’affaire s’élevait à près de 18 milliard d’euros.

Au delà des émission colossales de gaz à effet de serre lors de leur épandage sur les champs, ces produits détruisent les sols dans le monde entier, les rendant infertiles et forçant alors les paysan.ne.s à en être dépendant.e.s. Les engrais se retrouvent ensuite dans l’air que l’on respire, et l’eau qui sera à dépolluer. Avant nous, c’est souvent les écosystèmes naturels en première ligne de ces pollutions.

Hypocritement, YARA cultive une image vertueuse/se défend d’un comportement vertueux en scandant « YARA : nourrir le monde de manière responsable et protéger la planète.» Sans surprise, les entreprises qui produisent engrais, pesticides, qui exploitent les terres et oppressent les paysan.ne.s sont les mêmes qui dominent les politiques agricoles, au travers de gros groupes de lobbying comme le Global Alliance for Climate-Smart Agriculture » (GASCA), qui s’oppose aux politiques protectrices des paysan.ne.s et du climat.

Un camp pour une justice climatique et agricole

Entre les 19 et 25 août, à Brunsbüttel dans le nord de l’Allemagne, nous nous réunirons pour penser, s’éduquer, échanger sur le rôle de l’agriculture industrielle dans la crise climatique et sociale. Au programme : des ateliers, discussions, projections de films… Quelques titres pour donner envie : « capitalisme, croissance et destruction de la nature », « YARA en Mozambique », « Protection animale et changement climatique », « révolution à Rojava et coopératives agricoles »…

Le camp est un espace inclusif d’autres luttes comme l’antifascisme, l’antiracisme ou le féminisme, pour repenser non seulement notre modèle agricole, mais notre modèle social dans son ensemble pour se libérer du capitalisme oppressif, et rêver ensemble de la possibilité d’un monde meilleur.

Une action pour dire stop à l’agro-chimie

En solidarité avec les paysan-nes et avec la lutte pour l’agroécologie, la souveraineté alimentaire et les luttes contre toutes les formes d’oppression, nous bloquerons l’agro-industrie, là où elle est engendrée, se développe et prospère. Nous bloquerons un des plus grand site de production d’engrais azotés d’Europe : nous bloquerons YARA !

Nous désobéirons par une action de masse, annoncée ouvertement, pacifiquement, sans provoquer l’escalade, sans mettre quiconque en danger. Un code d’action fondé sur le respect de tou.te.s et la solidarité, explicite comment nous souhaitons agir collectivement.

le code d’action

Se mobiliser depuis la France

Y aller ensemble : 

> pour profiter de la mobilisation climat en France et enchainer sur l’action en Allemagne : FLIXBUS Paris <-> Hambourg

DEPART 21 sept (21h15-10h) – RETOUR le 24 (20h30 – 09h15)

> pour faire tout le camp : FLIXBUS Paris <-> Hambourg DEPART 19 sept (21h15-10h) – RETOUR le 24 (20h30 – 09h15)

> Ou tout autre horaire qui te motive entre temps

=> Réservation autonome, RadiAction remboursera 40€ par aller-retour sur envoi du billet avant le départ à l’adresse radiremboursement@riseup.net (écrit nous, on t’enverra notre clef PGP, si tu veux crypter ton mail).

Tu peux te coordonner avec les copaines, voir qui est dans ton bus ? C’est ici !

 

SOUTENIR LA LUTTE !

 

Même si tu ne peux pas venir à l’action, tu as peut-être envie de participer quand même ? RadiAction a besoin de ton aide pour pouvoir proposer ces tarifs sympathiques pour le transport des militantes. Voici la super cagnotte solidaire !

 

Tu veux en savoir plus ? 

> réunion d’info à Paris le 5 septembre, 19h, CICP

> formation à l’action à Paris le 15 septembre, 14h, La Base

Pour ne rien rater de ces évènements, retrouve les sur l’évènement Facebook.

Pour plus d’informations (en anglais) : https://freethesoil.org/

Si tu as des questions ou des envies, n’hésite pas à nous contacter : radiactionsoil@nix.systemausfall.org

Venir au Radicamp cet été du 12 au 18 août

Plus d'infos