Communiqués de Presse

Blocage de la deuxième mine de charbon la plus polluante d’Europe par les activistes d’Ende Gelände

Vendredi 21 juin et samedi 22 juin, 6000 activistes, dont au moins 500 Français-e-s, Belges et Suisses participent à une action de désobéissance civile de masse et bloquent mines et centrales à charbon à l’ouest de l’Allemagne. 

Samedi, plus d’un millier d’activistes européen-ne-s ont occupé la mine de charbon de Garzweiler, d’une superficie de la taille de Lyon. Une fois plusieurs lignes de police traversées, les activistes ont pu descendre dans la mine à ciel ouvert, profonde de 250 mètres. La présence des activistes a forcé l’arrêt de toute extraction de charbon. 

En parallèle, plusieurs autres groupes ont bloqué à deux endroits l’acheminement par voie ferrée du charbon pendant plus de 40 heures. Ces voies ferrées alimentent deux des centrales à charbon les plus polluantes d’Europe. L’entreprise RWE, cible des activistes, est la plus grande émettrice de CO2 d’Europe.

Après 48 heures d’actions, les participant-e-s ont collectivement décidé de mettre fin aux blocages dimanche à 10h. Les activistes célèbrent la plus grande action de désobéissance civile d’Europe.

Parallèlement aux actions de désobéissance, de multiples manifestions ont lieu, menées notamment par le réseau Fridays for Future. Les actions de blocage sont soutenues par le mouvement Fridays for Future qui a rassemblé ce vendredi 30 000 collégiens, lycéens et étudiants à Aix-La-Chapelle, à 50 kilomètres de sites bloqués, pour une manifestation légale. 

 

Azna, porte-parole presse de RadiAction (membre du réseau Ende Gelände) venue de France, commente : 

 « Le gouvernement allemand a acté en janvier une sortie du charbon en 2038, beaucoup trop tardivement par rapport à l’urgence d’agir pour limiter les conséquences du changement climatique que subissent déjà de nombreuses populations. Nous nous mobilisons ici aussi en soutien aux villages menacés de destruction, face à cette industrie en expansion. Contre ces politiques climaticides ou indifférentes, désobéir est une nécessité. »

La mine à ciel ouvert de Garzweiler, cible des activistes, est exploitée par le consortium houiller RWE pour extraire du lignite, un charbon extrêmement polluant. Dans le bassin minier du Rhin, principale source de gaz à effet de serre en Europe, des villages entiers sont détruits pour que l’extension de trois mines à ciel ouvert se poursuive. C’est pourquoi les activistes du mouvement Ende Gelande expriment leur solidarité envers les habitant.e.s  de Berverath, Keyenberg, Kuckum, Lützerath, Oberwestrich, Unterwestrich, Manheim, et Morschenich, villages menacés de destruction par l’extension de la mine.

Organisée pour la 4e année consécutive, cette action marque une nouvelle étape dans le mouvement climat européen qui connaît une montée en puissance depuis l’automne dernier.

Azna fait le constat de la nécessité d’un changement de direction radical:

« Les décisions politiques actuelles ne sont pas à la hauteur de l’urgence climatique. Certaines entreprises profitent du système actuel au détriment de l’intérêt à long terme des populations. Pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux, les petites réformes ne suffisent pas. Ende Gelände et RadiAction revendiquent le dépassement du système capitaliste et la sortie des énergies fossiles et nucléaire. Ce week-end est un énorme succès et montre la voie. Le mouvement de justice climatique européen est plus varié, déterminé et international que jamais. »

Alors que les scientifiques du GIEC sont formels sur la nécessité d’abandonner au plus vite le charbon pour avoir une chance de limiter le changement climatique, cette énergie fossile représente encore 40 % de la consommation électrique allemande. Face à l’insuffisance des politiques gouvernementales, les marches pour le climat ne suffisent plus. 

 

 

CONTACTS 

 

Contact presse français : 

Azna 06 45 05 25 66

Mail : radimedia@riseup.net 

Twitter: https://twitter.com/endegelaende_fr?lang=fr

Facebook : https://www.facebook.com/pg/EGFrance/

Instagram

Site web: Radiaction.org

     

Contacts allemands: 

presse@ende-gelaende.org

 Kathrin Henneberger: +49 152 045 608 00

Nike Mahlhaus: +49 157 874 141 71

Sina Reisch: +49 177 967 68 05

 

 

 

Venir au Radicamp cet été du 12 au 18 août

Plus d'infos